Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Biographie

La Très Honorable Adrienne Clarkson PC, CC, CMM, COM, CD

Vingt-sixième gouverneure générale du Canada (1999-2005), Adrienne Clarkson est universellement reconnue pour avoir transformé le rôle du gouverneur général pendant ses six années à Rideau Hall, laissant ainsi une empreinte indélébile dans l’histoire du Canada. Son mandat de gouverneure générale se distingue par son dévouement à sensibiliser les Canadiens au courage des Forces armées canadiennes et à l’engagement du Canada envers la sécurité et la paix dans le monde. Son intérêt passionné pour le Grand Nord canadien et les nations circumpolaires l’incite à créer la Médaille du Gouverneur général pour la nordicité, une distinction décernée annuellement à un individu dont les réalisations ont apporté une contribution exceptionnelle à notre compréhension des collectivités nordiques et au développement du Nord canadien. Plus particulièrement, elle démontre pendant son mandat un intérêt notoire envers les peuples autochtones et contribue à conférer une place prépondérante à la question des premières nations canadiennes au sein des discussions et débats publics.

 Madame Clarkson porte de nombreux titres officiels. Elle est membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada (CP), Compagnon de l’ordre du Canada (CC), Commandeur de l’Ordre du mérite militaire (CMM), Commandeur de l’Ordre du mérite des corps policiers (COM) et a reçu la Décoration des Forces canadiennes (CD). John Fraser, chroniqueur au National Post, a un jour souligné sa « capacité rare pour une figure publique de transmettre un sentiment de fierté aux Canadiens, envers eux-mêmes et leur pays. » Reconnaissant cette qualité en Mme Clarkson, les membres de la communauté des Gens-du-sang de l’Alberta la désignent chef honoraire de leur tribu. Mme Clarkson est fière de porter le titre de « Grand-mère de nombreuses nations ». Figure marquante de la scène culturelle au Canada, Madame Clarkson connaît une carrière prolifique et distinguée dans la radiodiffusion, en journalisme, dans le milieu des arts et de la fonction publique. Elle œuvre comme animatrice, rédactrice et productrice de nombreuses émissions influentes diffusées au réseau anglais CBC, incluant Take Thirty, Adrienne at Largethe fifth estate et Adrienne Clarkson Presents. De 1982 à 1987, elle devient la première personne à occuper le poste d'agente générale de l'Ontario à Paris. Son rôle l’amène à promouvoir les intérêts économiques et culturels de l’Ontario en France, en Italie et en Espagne. Au cours des années, Madame Clarkson préside de nombreux jurys de concours prestigieux : le Prix Glenn Gould, le Prix littéraire Giller, les Prix du Festival international de la télévision de Banff, la Médaille d’or de l’Institut royal d’architecture du Canada, le prix de littérature « Man Asian Literary Prize » ainsi que le concours « Mon Canada m’inspire » lancé par la Monnaie royale canadienne pour célébrer le 150e anniversaire du Canada en 2017.

 Son mandat à Rideau Hall terminé, Madame Clarkson fonde en 2005 l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) avec son mari, Monsieur John Ralston Saul. L’institut aspire à accélérer l’acculturation des nouveaux citoyens à la vie au pays de sorte que ces derniers puissent ajouter leurs voix à la société pluraliste du Canada et y participer pleinement.

 Le 27 mars 2007, Madame Clarkson est nommée Colonelle en chef du Régiment canadien d'infanterie légère Princesse Patricia (PPCLI). Elle devient ainsi la première Canadienne à être désignée Colonelle en chef d’un régiment canadien.

 Madame Clarkson siège au conseil d’administration du Centre mondial du pluralisme (CMP) depuis sa formation en 2007. Cette initiative est le fruit d’un partenariat entre Son Altesse l’Aga Khan et le Gouvernement du Canada. Organisme dont la mission est sans frontières, le centre cherche à servir les sociétés du monde en favorisant un dialogue éclairé sur les avantages de la diversité en tant que valeur universelle. 

La Coupe Clarkson devient en 2009 le trophée de la Ligue canadienne de hockey féminin. Fervente adepte de la LCHF, Madame Clarkson se réjouit de la croissance en popularité de la ligue et du hockey féminin. La Coupe Clarkson est maintenant exposée en permanence au Temple de la renommée du hockey. Depuis 2004, The Clarkson Laureateship for Public Service, une distinction prestigieuse, est remise annuellement à deux membres fellow des cycles supérieurs du Collège Massey de l’Université de Toronto, où Madame Clarkson est Senior Fellow. Elle est aussi membre honorifique de la Société royale canadienne, du Collège royal des médecins et chirurgiens, du Collège Trinity et de l’Institut royal d’architecture du Canada. Son œuvre lui vaut aussi de nombreuses distinctions à l’étranger. Elle porte le grade Grand-Croix de l’Ordre de la pléiade de France et est la seule Canadienne à être décorée de l’Ordre de l’amitié de la Russie. Auteure éminente, Madame Clarkson rédige plusieurs livres après son mandat à Rideau Hall. En 2006, elle publie sa biographie acclamée Le cœur au poing, qui remporte un franc succès en librairie. En 2009, elle signe la biographie du Dr Norman Béthume, qui paraît chez Penguin dans le cadre d’une série sur les Canadiens extraordinaires. En 2011, elle récidive avec la sortie du recueil Room for All of Us (« De la place pour nous tous »), qui relate le récit d’immigrants canadiens. En 2014, elle offre une prestation acclamée aux conférences Massey de la CBC. Un recueil de ces conférences, intitulées Belonging : The Paradox of Citizenship (« Appartenance : le paradoxe de la citoyenneté »), paraît aussi aux éditions House of Anansi Press.

Née à Hong Kong, Madame Clarkson immigre au Canada en 1942 en tant que réfugiée. Sa famille s’installe à Ottawa, où elle fréquente l’école publique jusqu’à ce qu’elle termine ces études à l’Institut collégial Lisgar en 1956. Après l’obtention d’un baccalauréat et d’une maîtrise en littérature anglaise du collège Trinity de l’Université de Toronto, elle poursuit ses études à La Sorbonne. Elle reçoit de très nombreuses distinctions au cours de sa carrière, au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment 32 doctorats honorifiques. 

Adrienne Clarkson réside à Toronto, où elle œuvre actuellement à la rédaction de son prochain ouvrage, qui paraîtra chez Penguin Random House Canada.